POLITIQUE

Image

POLITIQUE/Exclusif / CEI / Commission Électorale Indépendante : Voici ce qui s’est réellement passé lors de la présidentielle de 2010

Qui a gagné les élections de 2010 ? Que s’est-il réellement passé à la Commission Électorale Indépendante (CEI) durant l’élection présidentielle de sortie de crise de 2010 ? Quel a été son rôle ?

Qui mieux que les acteurs majeurs de la Commission, au cœur du processus électoral, pour répondre à ces questions qui continuent d’alimenter les débats ? En 2010, Madame Yoli Bi KONE Marguerite, actrice de premier plan de la société civile, au Secrétariat général de la Commission Électorale Indépendante (CEI) en tant que Directrice de l’Éducation Civique et des Études, a consacré un livre-témoignage sur ces événements : “2010, Élection présidentielle de sortie de crise : Dans les coulisses de la CEI”, un livre qui plonge le lecteur au cœur de ce qui s’est joué en 2010. La cérémonie de présentation et de dédicace de cet ouvrage a eu lieu hier au sein de la Fondation Hampaté Ba de Cocody Danga.

La Côte d’Ivoire a connu une crise au sortir de l’élection présidentielle de 2010. Une crise qui a vu deux présidents revendiquer la victoire avec, comme fait inédit, deux décisions contradictoires du même Conseil Constitutionnel. Ces deux décisions ont nourri bien des débats spéculatifs sur des bases de données souvent édulcorées ou incomplètes, avec en toile de fond cette question récurrente : qui a gagné l’élection présidentielle de 2010 ? Aujourd’hui, 14 ans après les faits tragiques que le pays a vécus, malgré le processus de réconciliation nationale enclenché par le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA, avec le retour des exilés politiques et des acteurs clés de la crise, la question demeure pour certains. Qui a gagné les élections ? Que s’est-il réellement passé à la Commission Électorale Indépendante (CEI) durant l’élection présidentielle de sortie de crise de 2010 ? Quel a été son rôle ?

Qui mieux que les acteurs majeurs de la Commission, au cœur du processus électoral, pour répondre à ces questions qui continuent d’alimenter les débats ? Mais surtout, comment éviter à la Côte d’Ivoire une autre issue électorale tragique ? Par devoir de mémoire et pour mieux comprendre l’environnement électoral de 2010 ainsi que les dynamiques et influences internes et externes, Madame Yoli Bi Koné Marguerite, Commissaire Centrale à l’époque des faits, nous livre son témoignage.

Dans ce document inédit, l’experte électorale, représentante des Organisations de la Société Civile (OSC) et Directrice de l’Éducation Civique et des Études au sein de la CEI en 2010, met à la disposition de la communauté nationale et internationale un condensé d’informations sur ce qu’elle a vécu. Elle fournit ainsi un livre unique susceptible d’éclairer l’opinion et de contribuer à enrichir les processus électoraux futurs. À travers son témoignage, elle nous plonge dans l’univers complexe et délicat de la Commission Électorale Indépendante. Elle nous emmène au cœur de l’élection présidentielle de sortie de crise de 2010 : le travail technique acharné, la pression des délais, l’engagement collectif de réussir la mission, les difficultés d’ordre technique qui ont émaillé l’organisation et le déroulement du scrutin, le rôle joué par chaque acteur, l’environnement interne avec son impact sur les rapports entre les commissaires, etc.

“2010, Élection présidentielle de sortie de crise : Dans les coulisses de la CEI” est un livre qui plonge le lecteur au cœur de ce qui s’est joué en 2010. En le parcourant, on sera fasciné par la grande connaissance du terrain et la parfaite maîtrise du processus électoral de l’auteure. On y verra également sa rigueur, la vivacité de son esprit, mais surtout, la pugnacité et la résilience de Madame Yoli Bi Marguerite Koné. “2010, Élection présidentielle de sortie de crise : Dans les coulisses de la CEI” est aussi un témoignage d’abnégation et de discrétion dans l’accomplissement d’une mission : celle de gagner le pari de l’organisation d’une élection dans un contexte de méfiance et de tensions.

La Trame du Livre

En 2010, Madame Yoli Bi KONE Marguerite, actrice de premier plan de la société civile, obtient un poste au Secrétariat général de la Commission Électorale Indépendante (CEI) en tant que Directrice de l’Éducation Civique et des Études. Nous sommes à six (06) semaines du premier tour de l’élection présidentielle de sortie de crise de 2010. Son rôle ? Sensibiliser et former les organisations de la société civile pour une participation citoyenne massive au scrutin. Après une courte période d’adaptation, c’est “la course contre la montre”. Tout semble prêt pour le premier tour. Un ouf de soulagement de bien courte durée. En effet, la veille de l’élection, on découvre la méprise : on n’est pas prêt ! Vite, il faut y remédier, faire encore quelques réglages. Après un premier tour réussi au-delà de tous les espoirs, tout est mis en œuvre pour relever le défi du deuxième tour. Mais le chemin vers ce dernier tour sera parsemé d’embûches. Il faudra une volonté et un engagement forts pour mener le processus à son terme, réussir le scrutin. Le second tour a eu lieu. Et TOUT se “gâte”. Les tensions entre les commissaires centraux s’exacerbent, les rapports s’enveniment. Le président de l’institution, feu M. Youssouf BAKAYOKO, acculé, est dans l’indécision. C’est le blocage tant redouté.

Madame Yoli Bi KONE Marguerite, témoin des faits et des événements au cœur de la Commission, livre un récit unique et précieux sur ce qui s’est joué au sein de l’institution. Dans ce témoignage, elle décrit l’intérieur d’une institution inaccessible, le climat entourant l’élection présidentielle de 2010, l’enjeu, l’organisation du processus ayant abouti à la tenue des deux (2) scrutins, 1er et 2nd tour, chaque avancée, chaque crise, chaque instant de fierté ou de contrariété et de dépit, voire de perte d’espoir. Dans un langage franc-parler qu’on lui connaît, en des mots simples et compréhensibles par tous, elle présente l’intérieur d’une institution en 2010, paralysée par des acteurs politiques obnubilés par l’enjeu de la victoire. Elle nous raconte comment elle a vécu les faits et les événements dans les coulisses de la CEI, mais elle apporte surtout sa part d’éclairage, de vérité sur ce qu’il convient d’appeler “le gâchis électoral” de 2010.

Yoli Bi KONÉ Klintio est enseignante de formation (Inspecteur en Chef – SVT) et doctorante en Sciences de l’Éducation, option Psychologie. Elle est l’actuelle Présidente du Conseil d’Administration de WANEP-Côte d’Ivoire (West Africa Network for Peace-building-Côte d’Ivoire). Titulaire du Certificat d’Accréditation BRIDGE (Building Resources In Democracy, Governance and Elections), elle est également Commissaire Centrale à la Commission Électorale Indépendante de Côte d’Ivoire représentant les Organisations de la Société Civile depuis 2014. Spécialiste en genre, gestion et prévention des conflits, consolidation de la paix, experte en gouvernance électorale, elle a renforcé les capacités en gestion électorale et gestion des conflits électoraux de plusieurs organisations et commissions électorales de la CEDEAO (Bénin, Burkina Faso, Cap-Vert, Côte d’Ivoire, Guinée, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal, Togo) et d’Afrique (Madagascar) avec l’Union Africaine, NDI, PNUD, ONU Femmes, International IDEA, IFES et WANEP. Elle a observé les élections dans plusieurs pays du monde depuis 1990 (USA, Algérie, Gabon, Ghana, France, Madagascar, Tunisie, Sénégal, Cameroun, Côte d’Ivoire). Elle est auteure et co-auteure de plusieurs livres et documents, notamment “60 questions pour comprendre le code électoral de Côte d’Ivoire en 2015”, “Le guide des activistes pour une participation politique des femmes”, “Mon livre d’éducation à la paix”, “La liste électorale dans le processus électoral : cas de la Côte d’Ivoire”, etc.

“2010, Élection présidentielle de sortie de crise : Dans les coulisses de la CEI” est son premier livre-témoignage.

Abou TRAORE